SUGGESTIONS DE JANINE MICHIELS

 
  



 
 
 
Morphosyntaxe

Présentation des jeux

ARTICLES 1

Pour certains enfants qui présentent un déficit langagier, ou sont d'origine non francophone, les articles n'existent pas, et il est extrêmement difficile de les leur faire appréhender.
Les jeux qui portent sur l'apprentissage des articles sont en quelque sorte une utopie, puisqu'il ne s'agit dans leur appréhension que du seul fait de la mémorisation.
J'ai néanmoins essayé de trouver des variations qui par leurs présentations différentes, pourraient attirer l'attention des enfants - AVANT si possible - qu'ils n'abordent l'apprentissage de la lecture.
Sur la fiche 4, il est possible de rechercher l'intrus.
VOIR LES FICHES >

 

 

 
ARTICLES 2
 
Ce jeu est constitué de 12 planches à découper, comprenant chacune 12 dominos.
Par 24 dominos, c'est une opposition particulière qui est "étudiée".
VOIR LES FICHES >
 

 

 

ARTICLES 3

Cette série est destinée au singulier-pluriel
et comprend :
- les mammifères domestiques,
- les mammifères sauvages,
- les animaux aquatiques,
- les insectes et autres limaces,
- les oiseaux,
- les reptiles et batraciens.
Chaque A4 est donc divisible en deux... sauf le dernier, un A4 complet destiné à l'article élidé.
Ces planches peuvent être utilisées en simples lotos d'images ou - pour les enfants qui peuvent reconnaître globalement une graphie - avec les "jetons articles".
Jeu subsidiaire : dans les demi-feuillets : de quel animal n'y a-t-il qu'un seul exemplaire ?

VOIR LES FICHES >
 
ARTICLES 4

Cette fois, l'activité peut être utilisée pour l'apprentissage, pour l'entraînement, de manière passive, semi-active, ou active.
Les phrases émises peuvent contenir les articles définis ou indéfinis : l'essentiel est que les enfants ne fassent pas de confusions de genre et/ou de nombre.
Un feuillet comportant des phrases courtes correspondant aux items présentés peut être éventuellement utilisé pour des exercices d'appariage ou autres avec le langage écrit.

VOIR LES FICHES >

 
 
SEGMENTS DE PHRASES 1

Ce travail peut être intéressant pour donner de la souplesse à la langue. Ainsi, les structures "une petite souris grise", "une grande souris beige" ne sont pas nécessairement très accessibles aux enfants qui ont des problèmes importants au niveau de la morphosyntaxe.
Voici deux planches de souris en couleurs naturelles (pour intégrer celles-ci au voculaire global), et en couleurs fantaisistes (pour jouer sur l'imagination ou les comptines). Faites vos jeux ou votre panachage !!!

VOIR LES FICHES >

 
PHRASES ABSURDES OU LA PLACE DU SUJET 1

Ces images peuvent aider les enfants concernés à trouver le sens du développement correct d'une phrase à partir de l'absurdité d'une des deux images.
Les phrases écrites sont disponibles pour les personnes qui le désirent. Elles peuvent être travaillées en parallèle avec le langage oral.

VOIR LES FICHES >

 
 
 
SEGMENTS DE PHRASES 2

La structure du segment peut être complexifiée avec un exercice de ce type : "Montre-moi le grand mouton jaune et blanc", "le petit mouton rouge et mauve".
Puis l'on passe progressivement au langage actif.
L'attention est aussi très sollicitée par ce jeu.

VOIR LES FICHES >

 
 
 
SEGMENTS DE PHRASES 3

Voici maintenant, outre les grandeurs de base, une autre manière de complexifier les structures verbales (introduction du "de", préposition qui marque ici la détermination sous son aspect de contenu), et de réutiliser les notions catégorielles : " un petit camion (plein) de légumes"...
Celle d' "objet " est difficilement accessible à certains enfants. On peut aussi vérifier si les enfants sont capables de nommer l'objet ou l'être qui n'est que partiellement visible.

VOIR LES FICHES >

 
LE PRONOM REFLECHI

Joli défi
Ce pronom réfléchi
Qui des êtres vivants
Ne surprend
Que leur seul reflet.

VOIR LES FICHES >

 
 
SEGMENTS DE PHRASES 4

Et voici deux séries de contenants à apparier au choix. Les segments contiennent cette fois le partitif.
On peut aussi rechercher ce que l'on ne met pas dans un verre ou une tasse, trouver les différences entre un verre et une tasse (les comparaisons préparent la capacité de définition), voir si maman raffole du café froid...

VOIR LES FICHES >

 
LES PRONOMS COMPLEMENTS : LE - LA - LES

Pour des enfants qui présentent n'importe quelle forme de dysgrammatisme ou qui sont d'origine étrangère, l'usage des pronoms est, sinon inatteignable, au moins très difficile. J'ai donc choisi des phrases basées sur un vocabulaire de base pour ne pas multiplier la difficulté.
Les images peuvent être mélangées en fonction des besoins. Ainsi "les" qu' "elle" regarde peuvent être un enfant et un objet, ou deux filles, ou deux garçons, ou deux enfants. De plus, en groupant les images autrement, il est possible d'insister sur un pronom en particulier. Dans une certaine mesure encore, les images sont couplables avec celles d'autres séries concernant les pronoms, afin de souligner les oppositions de diverses manières. Ainsi, le "les" peut être remplacé par le réfléchi. Il va de soi qu'au lieu d'utiliser le nom sujet, on peut accentuer la difficulté en utilisant le pronom personnel sujet.
Comme pour la plupart des activités présentées sur ce site, je peux constituer sur demande des pages en regroupant les items qui paraissent les plus efficients aux intervenants intéressés. De toute manière, toutes les suggestions et critiques sont les bienvenues.

VOIR LES FICHES >

 
LES PRONOMS COMPLEMENTS : MOI - NOUS - TOI - VOUS - LUI - LEUR

Les phrases contenues ici peuvent être exprimées de la façon suivante :
- "donne-moi la poire" ou "donne-la moi",
- "donne-lui la poire' ou "donne-la lui",
- "donne" ou "lance-nous le ballon", ou "donne-le nous",
- "donne-leur le ballon" ou "donne-le leur",
- "achète-toi des bonbons" ou "achète-les toi",
- "achetez-vous des bonbons" ou "achetez-les vous",
- " épluche", "pèle" ou "coupe-nous une orange", ou "épluche-la nous",
- "montre-lui ton dessin", ou "montre-le-lui"...
Il va de soi que cette série comme toutes les autres peut être complétée, étoffée, améliorée, corrigée selon les suggestions des personnes intéressées, et qu'un ensemble de séries peut être réorganisé sur demande.

VOIR LES FICHES >

 
ADJECTIFS ET PRONOMS POSSESSIFS

Cette activité convient pour travailler autant les adjectifs possessifs que les pronoms correspondants. Ainsi, sur cette première planche, la déclinaison s'égrène de la façon suivante :
- C'est mon chien / C'est le mien.
- C'est votre chien / C'est le vôtre.
- C'est ton chien / C'est le tien.
- Ce sont mes chiens / Ce sont les miens.
 
Les images peuvent être assemblées au choix pour mettre diverses oppositions en relief : personne, animal et chose ; féminin et masculin ; singulier et pluriel.
Dans le cas de la 2e personne, le tutoiement peut être remplacé par le vouvoiement de politesse.

VOIR LES FICHES >

 
SUBORDONNEES INTRODUITES PAR "PARCE QUE" (CAUSE)

Il est possible ici d'entamer l'utilisation de ces images en passif, et de passer progressivement à l'actif.
On peut aussi introduire le travail en partant de la question "pourquoi ?"
Il faut bien vérifier la compréhension de l'activité, parce que les enfants peuvent se référer à des repères de mots qu'ils isolent, plutôt qu'à la structure de la phrase.
Les deux derniers feuillets présentent un choix de phrases qui peuvent orienter l'intervenant dans leur présentation, ou dans leurs attentes de complexité sémantique et morphosyntaxique. Néanmoins la phrase la plus simple, présentée de manière répétitive pour chaque feuillet, est intéressante pour les petits, ou les enfants à gros problèmes de structuration phrastique.
VOIR LES FICHES >

 
QUEL "QUEL" ?

Celui qui pose question, sub-ordonne un segment de phrase, se pronominalise, décline les genres et les nombres ?
Un cinquième A4 propose des suggestions de phrases.
VOIR LES FICHES >

 
 
 
 
 
 
QUI
Ce "mot-outil" exerce aussi diverses fonctions grammaticales.
VOIR LES FICHES >
 
 
 
 
 
 
 
 
SEGMENTS DE PHRASES 5

Cette activité a affaire exclusivement à la préposition "dans", mais aussi à l'ordre des mots de la phrase qui donne son sens et sa clarté à celle-ci. Il en va ainsi d'"un rond jaune dans une étoile rouge" et d'"une étoile jaune dans un rond rouge".
VOIR LES FICHES >

 
 
 
 
 
LA SUBORDONNEE DE CONDITION : SI

8 planches illustrent cette conditionnelle parfois si difficile à acquérir pour certains enfants.
Les phrases peuvent être retournées.
Un dernier A4 donne des modèles de phrases correspondant aux images.
VOIR LES FICHES >

 
L'ADJECTIF SUBSTANTIVE
 

Il s'agit d’adjectifs qui, précédés ou non d'un déterminant, s'utilisent comme des noms.
Les 2 premières pages comportent 101 phrases, plus ou moins complexes, encadrées chacune pour un découpage, qui marquent la différence entre l’adjectif et l’adjectif substantivé. Elles permettent de travailler un seul adjectif ou un seul adjectif substantivé à la fois. Mais il  est surtout intéressant de les mettre en opposition, par exemple en colonnes.
La 3e page comporte 20 phrases bâties autour de deux adjectifs, 20 bâties autour de deux adjectifs substantivés, et 20 bâties autour des deux types de fonction, pour exemples.
Le 4e document est une liste alphabétique d’adjectifs pour s’aider à trouver des phrases.
VOIR LES FICHES >

 
CHEZ ou AU
 

On ne va pas “AU dentiste”… Comme on ne dit pas “Je vais CHEZ l’écurie”. Il peut y avoir une petite règle : “chez” pour toutes les personnes ; “à l’”, “à la” , “au” pour tout le reste…
Des photos tentent d’illustrer 80 phrases écrites (c’est une simple suggestion) de manière à choisir et mélanger le tout en fonction des besoins des enfants.

33 paires d’entre elles mettent en opposition l’endroit ou l’activité avec une personne correspondante.
VOIR LES FICHES >
 

DICO D'HOMONYMES, D'HOMOPHONES ET D'HOMOGRAPHES

 

L’appréhension de ces mots qui sont identiques oralement, différents graphiquement dans une certaine mesure, ainsi de leurs classes grammaticales, représente pour certains enfants une grande difficulté de compréhension et de manipulation.
Ce devoir de rééducation de l’écrit comporte un dictionnaire alphabétique de 25 pages de certaines de ces difficultés, et 3 pages d’exemples allant des plus simples aux plus complexes.
x Le document est mis sur CD en Word, afin qu’il puisse être modifié et/ou élargi en fonction des besoins.
VOIR LES FICHES >

 
LES FAMILLES DE MOTS
 

Elles sont intéressantes parce qu’elles peuvent permettre aux enfants de mieux organiser leur mémorisation du vocabulaire, ce qui représente une sérieuse économie d’énergie mentale.
Il faut toujours mettre en évidence la racine du mot, mais aussi le sens de celui-ci, car il existe des doublets (aimant : qui adore, ou attrapeur d’agrafes).
Le document est mis sur CD en Word, afin qu’il puisse être modifié et/ou élargi en fonction des besoins.
VOIR LES FICHES >

 
DIFFICULTES ORTHOGRAPHIQUES
 

Le sens de l’orthographe est une question de pure mémoire.
Voici une tentative de regrouper un choix de mots (environ 2.400), afin de les mettre en opposition pour souligner les graphies des différents sons en fonction des mots qui les contiennent. Si ces activités sont basées en partie sur les séries orthographiques de Monsieur Chassagny, elles sont aussi conçues pour mettre en place les familles de mots reconnaissables en partie au radical de ceux-ci, mais de manière tout aussi essentielle par leur sens. Il est donc possible de mettre en opposition deux familles dont les radicaux sont proches morphologiquement, mais différents par leur sémantique. Pour avoir celles-ci, et d’autres, avec un vocabulaire plus étendu, il suffit de consulter le fichier « Familles de mots ».
Tous les mots écrits en bleu représentent la totalité du vocabulaire présenté.
Ils sont ensuite répartis par séquences orthographiques afin de faciliter les choix d’opposition de mots en fonction des difficultés et/ou des intérêts des enfants ou adolescents.
Les mots à graphie irrégulière, ainsi que ceux dont l’orthographe ne rend pas compte de l’articulation, sont inscrits en rouge.
De plus, il y a beaucoup de redondance, ceci pour permettre, sans trop chercher, de cerner des sons ou ensembles de sons : la répétition est parfois bien utile pour comprendre et intégrer les mécanismes de la langue écrite.
Cette redondance permet aussi de travailler, avec les plus jeunes, des familles de mots simples. Une liste comprenant par ordre alphabétique tous les mots des « difficultés orthographiques » est adjointe.
Bien sûr, la liste n’est pas exhaustive, mais ces fichiers sont envoyés en Word, afin de pouvoir être remaniés à la convenance de chacun, et d’utiliser la fonction « rechercher » pour accéder plus vite à une difficulté ciblée.
Il est possible aussi de reclasser en fonction des articulations locales.
VOIR LES FICHES >

 
FUTUR IMMEDIAT, PRESENT ET PASSE COMPOSE
 

Une activité orale pour les petits selon l’âge de développement du langage.
Les verbes proposés sont conjugués au passé composé avec avoir ou avec être.
On peut utiliser les noms et les pronoms, au singulier (planches 1 à 12) et au pluriel (planches 12 à 23) :

  • Le chat (il) va attraper la souris. Les chats (Ils) vont attraper la souris. Tu vas attraper la souris. Vous allez attraper la souris ?
  • Papa (le monsieur) va se raser. Papa se rase. Papa s’est rasé. Papa et mon frère (le monsieur et son fils) vont se raser. Ils se rasent. Ils se sont rasés. Vous vous rasez…
  • Maman et mon frère sortent. Ils sortent…
  • Maman et ma sœur (et moi) ont préparé un gâteau. Elles ont préparé un gâteau…

VOIR LES FICHES >
 
MASCULIN FEMININ SINGULIER PLURIEL
 

Pour les petits, selon leur âge linguistique, en choisissant les images selon les besoins.
Cette activité pourrait permettre de travailler

  • 68 noms d’animaux,
  • 13 couleurs distribuées par 4 animaux ou familles d’animaux,
  • et/ou un des genres, un des nombres en associant les images selon les besoins.
On peut proposer des segments de phrases, ou des phrases simples, à l’oral d’abord, puis à l’écrit, et éventuellement les complexifier.
VOIR LES FICHES >